Le secret de la longitude

par Olivier SAUZEREAU

Conférence du Lundi 19 janvier 2015 à 21 h, à la salle Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes



Longtemps, seule l'observation des astres permettait aux navires de connaître leur position.?Mesurer la latitude et surtout la longitude en mer devint un véritable enjeu.?Aux XVIIe et XVIIIe siècles, plusieurs prix ont été proposés pour percer le secret des longitudes . C'est le chronomètre de marine qui finira par s'imposer. En 1760 l'anglais Harrison construisit la montre H4, prouesse technique. En France Berthoud, Le Roy puis Breguet perfectionnèrent l'horlogerie. Mais ces montres nécessitent à chaque embarquement un réglage rigoureux par l'observation astronomique. À partir de 1810, la France implanta un réseau d'observatoires de la Marine dans ses principaux ports. Nantes en posséda un, rue de Flandres, dont l'inscription récente au Monuments historiques consacre l'intérêt patrimonial de ce bâtiment.