SANMissions à l'observatoire d'AstroQueyras > Mission du 2 au 10 septembre 2000 à l'observatoire d'AstroQueyras Contacts Zone adhérents

Mission du 2 au 10 septembre 2000

La jeep et son schtroumpf

Cette troisième mission à l'observatoire suivait directement la seconde car nous prenions le relais d'une équipe de la SAN, présente la semaine précédente.

Après un parcours épique de près de 18 h où notre 4x4 traîna péniblement un schtroumpf, doux surnom donné à notre remorque surmontée d'une bâche bleue, nous atteignîmes enfin Saint-Véran pour un bon repas et une bonne nuit avant la montée. L'ascension s'effectua dans la bonne humeur entre marmottes et fleurs sauvages pour retrouver nos amis nantais à l'observatoire

La table équatoriale de la SAN à 3000 m

La première nuit est partagée avec eux afin de goûter aux joies de l'observation avec un télescope de 620 mm de diamètre et l'imagerie numérique. Le dimanche matin fut difficile, tout le monde s'est en effet levé de bonne heure pour la photographie de groupe avant le départ de la première équipe.

Après quelques nuits pleines d'images, la première nuit d'observation visuelle arriva et reste toujours un pur bonheur, ce sont les nuits où des cris d'émerveillement résonnent dans toute la coupole.

L'équipe dans la salle de contrôle

Le reste de la semaine fut également consacrée aux médias. Nous avons débuté par un direct radio avec Nantes pour PULSAN, l'émission radio de la SAN, afin de conter nos exploits alpestres. (Ré)écouter l'émission radio en MP3
Le lendemain, les journalistes de France 3 sont montés pour réaliser un reportage. Nous avons passé alors 24 heures à jouer les mauvais acteurs. Filmés dans toutes les situations plus ou moins cocasses de la vie à l'observatoire : ouverture, fermeture et rotation de la coupole, réglage des chercheurs, manipulation du télescope à la raquette de commande, interviews, repas, etc.

La fin du séjour fut ponctuée par des problèmes automobile : pénurie de carburant liée à la grève des routiers, nécessitant un ravitaillement en Italie la veille du départ. Une crevaison a agrémenté le jour du départ nécessitant une réparation dans un garage local ! Le queyras est toujours une aventure à rebondissements faite d'imprévus et de grands moments gravés à jamais...

Un programme a été réalisé lors de notre présence à l'observatoire du 2 au 10 septembre 2000 :