SANMissions à l'observatoire d'AstroQueyras > Mission du 27 décembre 2007 au 1er janvier 2008 à l'observatoire d'AstroQueyras Contacts Zone adhérents

Mission du 27 décembre 2007 au 1er janvier 2008

Hivernale

L'équipe hivernale 2007

Depuis plusieurs années, nous tentions, pour la deuxième fois, de "monter" une mission hivernale à l'observatoire. Il n'est certes pas simple de vaincre ses craintes quant à un séjour en haute montagne à cette époque, mais la qualité escomptée du ciel et le rapprochement de Mars ont eu raison des dernières hésitations. C'est ainsi que nous avons pu constituer un groupe de cinq observateurs déterminés à affronter les conditions polaires d'une mission à 3000 mètres d'altitude à l'orée de l'année 2008 !

Mars était en opposition le 24 décembre. Les volontaires ont souhaité consacrer leurs congés de fin d'année à faire quelques images de la planète rouge, sans toutefois sacrifier totalement les rendez-vous familiaux de fin d'année, puisque l'expédition a quitté Nantes au lendemain de Noël, vers trois heures du matin. Au terme d'un voyage de 1000 kilomètres, l'équipe a rallié Saint-Véran en soirée. Le lendemain matin, après avoir chaussé skis et peaux de phoque, le signal de départ a été donné pour une ascension vers l'observatoire (1000 mètres de dénivelé à franchir).

Au cours de séances de préparation, nous avions affuté notre stratégie pour tâcher d'engranger des images de qualité. La technique retenue consiste en l'utilisation d'une WebCam modifiée (acquisition des films en mode "raw") munie d'un filtre anti infrarouge. Cette caméra a été successivement montée au foyer Cassegrain du télescope 620 / 9300, ensuite derrière une lentille de Barlow 2X et enfin en projection oculaire.

La météo était de notre côté, le Soleil a brillé pratiquement sans discontinuer pendant tout notre séjour. Seul le vent nous a causé quelques désagréments. En effet, dès qu'il atteint 15 à 20 km / h, il fait vibrer le tube du télescope et avec des focales de l'ordre de 20 mètres, nos efforts de qualité sont réduits à néant. Nous avons toutefois pu réaliser une vingtaine de films de 900 à 1500 images, la plupart sur Mars, quelques uns sur Saturne présente en deuxième partie de nuit.

En conclusion, les séjours hivernaux à l'observatoire présentent de nombreux intérêts : les nuits sont longues et l'atmosphère est bien plus stable qu'en été. Les conditions d'accès, certes plus difficiles qu'à la belle saison, restent néanmoins acceptables. Quelques détails de l'ascension figurent sur cette page. Et c'est sans compter le plaisir de gravir les superbes montagnes du Queyras, de séjourner dans un endroit qui recèle une bonne part de magie, et... de passer le nouvel an sous les étoiles avec quelques personnes qui nous avaient rejoints pour l'occasion !