SANMissions à l'observatoire d'AstroQueyras > Mission du 13 au 21 juillet 2002 à l'observatoire d'AstroQueyras Contacts Zone adhérents

Mission du 13 au 21 juillet 2002

Pour la mission d'été 2002 de la SAN à l'observatoire d'AstroQueyras, un seul des six adhérents participants ne connaissait pas la station. Chacun avait décidé d'affronter le trajet de 2000 km (aller - retour), puis la montée (à pied !) au Pic qui ne prenait pas moins de 2 h 30. C'était le prix à payer pour profiter pleinement des joies offertes par l'observatoire : le calme à 3000 m d'altitude, un ciel magnifique et l'utilisation d'un télescope de 620 mm de diamètre.


L'équipe de la SAN dans la salle de contrôle

Le voyage s'est déroulé en deux parties, la première le vendredi en voiture de Nantes jusqu'à Saint-Véran, et la seconde le samedi à pied de Saint-Véran jusqu'au Pic de Château-Renard. Le voyage en voiture s'est achevé par une bonne nuit de repos au gîte du Chant de l'Alpe qui nous a permis de nous adapter à l'altitude, Saint-Véran se trouvant en effet à plus de 2000 m. Frais et dispos, nous étions sur le départ samedi en fin de matinée pour l'ascension après avoir chargé ou plutôt bourré la voiture qui montait au sommet. Tout se déroulait parfaitement jusqu'à la pause sandwich qui fut accompagnée d'une averse. Nous sommes arrivés au sommet vers 16 h où nous avons eu droit à un accueil très sympathique de l'équipe de l'association CASSINI Astronomie dont la mission précédait la nôtre. Le mauvais temps se prolongeant, nous avons passé la soirée à échanger sur la mission de CASSINI Astronomie. Ils nous ont présenté la méthode du balayage par dérive qu'ils testaient et les superbes résultats obtenus.

L'observatoire le 14 juillet

Dimanche 14 juillet : de la pluie puis de la neige en guise de feu d'artifice... Lundi même décor, nous en avons profité pour faire photos des alentours, ponctuées de batailles de boules de neige. Nous nous couchons de bonne heure pour des astronomes. Mardi, la neige s'était enfin arrêtée de tomber, mais elle avait cédé sa place à des grêlons (petits heureusement). Nous commencions à trouver le temps long. Heureusement les moments conviviaux des repas nous aidèrent à patienter.

Brumes sur l'Italie au lever de Soleil

Mercredi le ciel s'est enfin dégagé ! Nous avons donc pu commencer notre programme avec les premiers essais du matériel astronomique (caméra, télescope, oculaires, ...). Jeudi, vendredi et samedi, entre quelques passages nuageux, nous avons pu travailler sérieusement sur notre programme. Nous finissions les nuits vers 6 heures par l'observation du rayon vert, que nous avons pu voir à deux reprises. C'est toujours amusant de descendre du Pic pour suivre la montée du soleil derrière la montagne.

Samedi vers 18 heures, c'est l'arrivée de l'équipe d'AstroQueyras venue pour les travaux d'aménagement de la future plate-forme pour la coupole de 5 m. Nous sommes partis de la station dimanche matin vers 11 heures pour une folle descente à travers l'alpage. Nous nous sommes regroupés à la fontaine pour le transvasement des sacs à dos. Le départ effectif des premiers à eu lieu vers 13 heures ; adieux larmoyants car nous laissions là un membre de notre mission qui prenait part aux travaux d'amélioration de la station.

Deux programmes ont été réalisés lors de notre présence à l'observatoire du 13 au 21 juillet 2002 :

  • Les galaxies, structures et amas (galaxies en interaction) en début de nuit
  • Satellites d'Uranus en fin de nuit, la planète Uranus ne se levant que vers une heure du matin